LE GÉNIE BLONDE

Une énigme peut être.
Une surprise, sans doute…
Mais indéniable. 
Car j’en fus le témoin 
Totalement pantois.
L’histoire est simple
Quelqu’un est confronté 
À un problème 
Qui dépasse sa connaissance 
D’un univers numérique 
Aussi étranger, pour lui,
Que l’epanapleste
Peut l’être pour qui 
N’est pas réthoricien dans l’âme.
Bref, il ne comprend que couic… 
Il a bien chopé un GIF
Sur la toile, 
Déjà un exploit 
À sa mesure.
Il l’envoie à la blonde
Elle, reçoit juste
Quelques lignes
Commençant par « http:// and so on »
Étonnée par ce galimatias 
Elle lui téléphone 
Manifestant son incompréhension 
Lui, reste coi. 
Quoi qu’il en soit 
Car il n’y pige que dalle. 
Il a simplement voulu
Envoyer une image qui bouge
Et tout a bougé !
Dans l’espace digital
L’image s’est convertie 
En idiome inconnu.
Partie, l’animation…
À la place, un gloubiboulga
Qui tel un charabia
Lui fait perdre son latin…
Bon sang de bonsoir !
Comment se fait-ce ?
Sans savoir ce qu’il en est
Elle lui préconise 
D’essayer
Quoi ?
Elle n’en sait pas grand-chose…
Mais qui ne tente rien n’a rien…
Au bout du bout,
Avec une patience admirable
Et suite à de multiples conciliabules
(Comme dirait le Pape),
L‘http contourne les pièges
De l’univers 2.0
Version updatée.
Se joue des firewalls
Et autres obstacles à la con…
Sachant qu’en matière de connerie
L’humain reste la référence…
Et l’image reprend vie !
Lui se répand en remerciements
La complimente sur son talent
D’avoir mis fin à son embarras
Dont il se trouve, enfin, débarrassé !
Elle fait la modeste.
Pour cause.
Consciente de n’avoir rien pigé 
Au dysfonctionnement 
Dont il lui parlait.
Mais heureuse 
D’avoir réglé
Ce qui nécessitait de l’être.
Bien qu’elle n’ait rien comprendu
Elle l’avait résolu.
Mystère ? 
Miracle ?
Non.
Tout simplement du génie 
Le Génie.
Le Génie Blonde…

Léo Myself – « Le génie, c’est de ne faire jamais la même chose, en espérant un résultat dont on ne sait rien » – Librement adapté d’Albert Einstein et de son ouvrage « E=mc2, comprenne qui pourra » – Port de la Lune, vers l’an et des poussières

Publicité
Cet article a été publié dans MÉTÉO INTÉRIEURE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour LE GÉNIE BLONDE

  1. Meyers dit :

    Voilà !!!
    Là, il y a de quoi dire.
    Surtout de la fin de notre Maître à tous, quoi que nous en pensons… Ce cher Albert.
    Matheux s’il en est et philosophe de la vie comme pas deux.
    Concernant la blonde, elle reste pour moi une énigme.
    Joue t-elle un jeu ou est-t-elle vraiment affublée d’un QI de truite arc en ciel ??
    Cela reste un mystère…
    Et la « vraie blonde » est-elle réelle ou simplement une châtain clair peroxydèe d’otée d’une efficience à rire hors du commun au plus stupide de mes jeux de mots..
    Je pense décéder avant d’avoir élucidé l’énigme de « La blonde ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s