Le marque-page

Ça y est. C’est fait. Enfin presque. Aujourd’hui, j’ai pris rendez-vous.
Un premier grand pas. Pour concrétiser. Ce qui me trotte dans la tête.
Depuis quelques temps.
Pas évident. Une énorme nouveauté pour moi.
Au début, juste une idée. Même pas, une vague envie. Devenue évidente au fil des jours. Qui s’est remplie de sens. De double sens. De sens caché. Mais pas invisible.
Quasiment une obsession.
Sans m’en faire perdre le sommeil. Mais présente du matin jusqu’au soir.
Si je n’avais pas franchi le cap, j’en dormirais sans doute moins bien.
Mais ça y est. C’est fait. Bientôt. Dans 3 semaines précisément.
Après l’incertitude, les hésitations, l’appréhension, c’est l’impatience qui m’étreint.
Il me tarde. Que cette idée n’en soit plus seulement une.
Qu’elle sorte de sa chrysalide. Qu’elle existe. Qu’elle vive.
Mais j’attendrai. Comme je sais toujours le faire. Ça le mérite.
En y pensant, ce sera comme un marque-page.
Du livre de ma vie. Pas encore terminé. Il reste des chapitres à écrire.
Je ne sais pas de quoi ils seront remplis. Bien sûr. On verra.
Oui, un marque-page. Volontairement posé à un endroit précis.
Pour pouvoir relire. Quand je veux. Comme je veux.
Pour pouvoir me souvenir de ce passage. Même quand ce livre parviendra à sa fin.
Avant aussi, pourquoi pas ?
Je n’aurai jamais cru. Il y a encore peu. En être capable. Il est vrai qu’on peut toujours plus que ce qu’on croit pouvoir (Joseph Kessel).
J’en ai la démonstration.
Mais quoi ? Mais quoi donc ? Que va-t-il faire ? se demandent peut-être certains d’entre vous… Faites comme moi. Soyez patients. Vous verrez.
Le jour du printemps. Des bourgeons en fleurs, de la sève qui monte, de l’air qui se fait plus léger, des émotions plus douces…
Vous verrez, je m’y engage. Ce jour-là j’écrirai à ce sujet. Avec photo à l’appui.
Une photo de ce marque-page. De mon marque-page.
Installé là où il sera pour un bout de temps.
Parce que je le veux.
Que rien ne m’est plus indispensable.
Vital.
Aujourd’hui comme demain.

« La vie est un livre qui se lit au fur et à mesure qu’il s’écrit. Il est parfois indispensable de revenir sur certains passages. Pour y trouver leur vrai sens. Leur signification profonde. C’est à quoi sert un marque-page. »
Léo Myself

Publicités
Cet article a été publié dans MÉTÉO INTÉRIEURE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s