Sprechen You Español ?

Bonne nouvelle. À partir de la classe de 5ème, nos futurs actifs (???) vont apprendre une deuxième langue étrangère !
Dans la perspective d’une vie de plus en plus mondialisée, c’est bien.
Moins sûr de l’utilité pour remplir son dossier à Pôle Emploi.
Qui aura certainement changé de nom d’ici-là.
Pôle Mort (pour les sans emploi), Pôle Sûr (pour ceux qui y bosseront)…
Mais trêve de digressions. La deuxième langue étrangère.
L’avenir de nos chères têtes blondes va leur imposer de pouvoir communiquer à l’international. C’est une évidence. Donc une bonne initiative.
Tout aussi évident, l’impératif de pouvoir le faire dans chaque acte du quotidien.
Alors, que faire pour les 15% d’enfants qui déboulent en 6ème au seuil de l’illétrisme ? Maitrisant mal écriture et lecture du français. Langue généralement usuelle dans notre pays. Qui permet d’échanger, de faire ses courses, d’aller à la Poste, chez le médecin, de passer son permis de conduire, les examens divers et variés, de transmettre et appliquer les consignes dans son boulot, de prendre le bus, le train, l’avion, etc.
Et on veut leur bourrer le crâne avec un troisième langage ? Quand ils sont déjà en difficulté. Pour efficacement communiquer. Dans le tout petit monde (famille, école, copines et copains…) qui est le leur aujourd’hui ?
Autant faire passer le diplôme de MNS à quelqu’un qui arrive à peine à flotter !!!
Pour le peu que je sache, je croyais qu’on apprenait à marcher avant d’essayer de courir. À faire du vélo avant de tenter la moto. À être bon en dictée avant d’embrasser la carrière d’écrivain. Qu’on avait d’abord du poil aux pattes avant de penser être un homme… Bref. Je croyais qu’il y avait un sens. Pas un sens unique. Chacun a le sien.
Mais un sens commun. Pas très loin du bon sens.
Les temps changent. Ce sont de moins en moins les miens. Ils appartiennent aux jeunes générations. Internet, smartphones, tablettes, ordis… seront sans doute leur esperanto… Je le pratique aussi. Parce que c’est pratique.
Mais je sais encore demander. Mon chemin. Si je me suis égaré.
Où un rosé bien frais. Quand j’ai envie d’un beau moment en terrasse.
Sans avoir besoin de la vie numérique et virtuelle.
Un rosé version 2.0.1, franchement, ça n’a aucun goût.
Sinon un goût virtuel…

 

« À force de mettre la charrue avant les bœufs, inéluctablement se creuse le sillon de l’ignorance. »
« Si une langue nous est donnée, ce n’est pas seulement pour embrasser les filles. C’est aussi pour embrasser la vie. »
Léo Myself

Publicités
Cet article a été publié dans MÉTÉO INTÉRIEURE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s