Crise de foi

J’en ai ras la calotte. Ou la kipa. Ou le keffieh.
Comme vous voulez. Pas de préférence.
Mais ça suffit !
Je croyais que la plupart des religions délivraient un message d’amour et de paix…
Heureusement.
Si elles avaient appelé à la guerre et à la haine, on serait mal…
Chacun a le droit. De croire en qui ou en quoi il veut.
Chacun est libre d’appliquer les règles dictées par de son dogme.
Souvent inventées, au fil de l’histoire.Par des hommes. S’arrogeant le rôle de « représentants ». Installant et profitant d’un pouvoir, par « nature », incontestable.
Au nom de telle ou telle parole divine.
Au nom de laquelle tant d’atrocités furent commises. Et le sont encore.
La vie est mortelle. On le sait tous.
Pas besoin de la raccourcir. Ni de raccourcir qui que ce soit.
Les agnostiques et autres athées de tout bord n’ont qu’à s’y mettre.
À zigouiller tous ceux qui n’ont pas la même opinion. Et les problèmes de surpopulation mondiale et de retraites françaises seront réglés. Une fois pour toutes.
Ce weekend, c’est Pâques. Un fête chrétienne.
Dont le nom est originaire de l’hébreu « pesah ». Qui désigne la Pâque juive.
Pendant longtemps ces deux événements religieux eurent lieu à la même date. S’écrivaient pareil. Jusqu’au XV° siècle, où les « milieux autorisés » décidèrent. D’instaurer une différence. Et « Pâque » devint « Pâques ». Pour l’église chrétienne.
Sachant qu’avant, bien avant, de nombreuses célébrations païennes rendaient gloire à l’arrivée du printemps…
Similitudes de dates, ressemblances historiques…et différences introduites par les hommes !!! Tout est là, finalement.
Chaque croyance est respectable. C’est ce qu’en font les humains qui est contestable. Détestable. Pouvoir, soumission, exclusion. Jusqu’à l’élimination. L’exécution.
De « l’autre ».
Les guerres de religion ne sont pas d’hier. C’est vrai.
Ce n’est pas une raison pour continuer l’histoire. Pour en oublier les enseignements.
C’est vrai, cette MÉTÉO paraît un peu sérieuse…
Parce que je suis atterré de ce qui se passe. Au nom de dieux dont j’ignore tout.
La seule certitude, ce sont les cloches. Qui vont passer dimanche. Dans le ciel.
Et balancer des tonnes d’œufs en chocolat. Dans les jardins.
Au lieu, de cette distribution, je préférerais.
Que les cloches récoltent.
Toutes les armes.
Pour éviter.
La mortalité grandissante.
Due à la crise.
La crise de foi.

« Si les religions sont l’opium du peuple, aujourd’hui nous démontre que c’est bien une drogue mortelle. »
Léo Myself

Publicités
Cet article a été publié dans MÉTÉO INTÉRIEURE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s