La puce à l’oreille

Disposition majeure. Pour la sécurité. À partir du 30 juin. Fini les kits mains libres.
Pour garder une bonne ligne. De conduite.
Diminuer les victimes. De la route. De la rue aussi.
C’est une bonne idée. Mais elle ne va pas assez loin. À mon avis.
D’autant plus que les oreillettes Bluetooth resteront autorisées. Si les résultats sont probants, une solution s’impose. Dans un véhicule, tout devrait être Bluetooth.
Je précise. Je n’ai aucune action dans cette entreprise. Sinon, je serai au soleil. Loin. Sirotant un ti’punch. Bientôt peut-être. Ce n’est pas le sujet du jour.
En voiture pour le Bluetooth intégral !
Sandwich, clope, maquillage, petit déj’ à la sauvette, réajustement des burettes, ajustement de la coiffure, curage du nez…
Pourquoi ne pas exiger. De tous les automobilistes. Que ces différents motifs de distraction deviennent, eux aussi, bluetooth ?
Y compris les jurons. Régulièrement proférés. Par les conducteurs.
C’est assez leur truc. Aux mecs. Comme si leurs quolibets traversaient l’habitacle. De leur engin. Pour entrer dans l’oreille de la cible.
Alors qu’avec le bluetooth… Ils pourraient y aller de bon cœur !
En ayant la possibilité de vérifier. L’impact. De leur langage fleuri.
Tout ceci me donne une idée. La plupart des automobiles en sont équipées. D’ordinateur de bord. Avec écran couleur.
Inventer une nouvelle application. Couplée au GPS. Qui, selon la localisation, nous présenterait un catalogue. De délicieux en-cas. De cosmétiques. De coucougnettes à gratouiller. De narines à explorer.
Avec une belle voix. Suave et suggestive. Qui nous commenterait. Nous expliquerait.
Tout le plaisir.
Que procurent ces accessoires du volant. À travers l’oreillette. Bluetooth. Bien sûr.
C’est inéluctable. J’espère ne pas connaître.
Le jour où une application. Marchera pour moi. Dormira pour moi. Mangera pour moi. Baisera pour moi.
Si ces temps arrivent, pourvu que le mien soit révolu !
Dans le cas contraire, je m’adapterai.
Ou je deviendrai un hacker.
Dernière génération.
À se souvenir.
De l’époque d’avant.
En attendant, je suis serein.
J’ai ce genre d’équipement.
Pour mon oreille.
Je suis prêt.
À tout ces innovations à venir.
Qui vont tout me dire.
Tout m’expliquer.
Sauf le principal.
La vraie vie.
Un jour.
Peut-être…

« Quand le virtuel prend le pas sur le réel, on n’est pas loin. De ne plus exister. Parce qu’il lui manque l’essentiel. La sensation. Les sentiments. Une voix. En couleur. Une voie. De douleur. Ou pleine de joie. Le plaisir est là. Le bonheur aussi. Pas ailleurs. »
Léo Myself

Publicités
Cet article a été publié dans MÉTÉO INTÉRIEURE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s