Repasser…

Toujours. Il en reste toujours une pile. On ne peut que s’y plier.
À ce qui ressemble à une corvée. On peut y mettre tout son courage.
Se faire des « sessions spéciales ». Il en reste toujours une pile. Impossible d’y échapper. La chasse aux faux plis est ouverte. 365 jours par an.
Effacer. Les marques disgracieuses. Défroisser. Ce qui l’est. Lisser. Aplanir.
Mettre un peu d’apprêt. Avant. Pour que ça glisse mieux. Ne pas l’utiliser ensuite. L’apprêt. Ça ne sert à rien.
Le matériel est important. Une planche. Stable. Qui ne se dérobe pas. À la moindre secousse. Un fer. Pas à friser. Ce n’est pas l’objectif. Vapeur. Centrale pressing.
Mieux encore. Wifi. Si si, il en existe. Liberté du geste. Ampleur de l’aller-retour.
Sans fil à la patte. Les temps modernes. Un robot bientôt ? Possible.
Ce serait une belle avancée. Dans la marche en avant. De la libération de la femme.
Ce sont elles, en grande majorité. Qui en sont les victimes. Malgré le nombre croissant. D’hommes qui s’y mettent. Souvent par la force des choses.
Repasser. Éliminer les traces. Plier. Ranger. Ressortir. Porter. Laver. Repasser. À nouveau. Et recommencer.
Je ne sais pas. Pour quelle raison.
Ça ressemble si étrangement à la vie.
Aplanir. Lisser. Froisser. Défroisser. Ranger. Déranger. Laver. Se débarrasser des saletés. Des tâches. Repasser. Pour repartir. Tout propre. Tout neuf. Ça ne dure pas longtemps.
Un jour où l’autre. Il faut repasser. Encore.
Bizarre… Ce parallèle. En parlant tout d’abord. D’une tâche ménagère.
Pour en arriver. À se poser des questions. Sur sa similitude. Avec notre existence.
Pourtant, volontairement ou non, nous repassons. Par des situations déjà connues. Des émotions. Déjà vécues. Jamais identiques.
Différences. D’époque. De contexte. De personnes. Y compris nous-mêmes.
Mais nous avons toujours cette impression. D’avoir une pile. De souvenirs. À ranger. Après les avoir pliés. Lissés.
Pour qu’ils prennent moins de place ? Pour savoir. Où les retrouver ?
Peut-être pour les ressortir. Du placard à mémoire.
S’apercevoir. Qu’ils nous plaisent. Comme au premier jour.
Qu’on a toujours envie. De les porter.
Parce qu’on se sent bien.
Dedans.
Qu’on se sent beau.
Avec.
Qu’ils sont comme neufs.
Mieux.
Nouveaux.
Parce qu’on les porte différemment.
Parce qu’on est différent.
Qu’on est prêt.
À les repasser.
Autant de fois.
Qu’on aimera.

« Repasser. On ne sait jamais s’il s’agit de mettre à nouveau ses pas dans les traces de notre passé. Ou de laisser de nouvelles empreintes. Sur un chemin déjà parcouru. Finalement. Repasser c’est bien mieux. Que passer à côté. »
Léo Myself

Publicités
Cet article a été publié dans MÉTÉO INTÉRIEURE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Repasser…

  1. tu as mis une webcam à la maison? Je viens de finir de ….repasser!!! bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s