L’exorcisme

L'EXORCISME PROSERESTANTEJe ne voyais pas. D’autre solution.
Pour mettre un terme. À ce cauchemar. Que j’ai longtemps pris pour un rêve.
Qui a fini par mal tourner. C’est juste ça, un cauchemar. Un rêve qui a choisi le côté obscur. Par facilité. Par lâcheté. Par confort. Par peur. De la réalité. De l’accepter. De s’y confronter.

J’ai pris le temps. De réfléchir. Pour comprendre. Pour savoir.
Je ne m’attendais pas. À ce que j’ai découvert.
Je n’imaginais pas. Sombrer dans ce pandémonium. Me ratatiner comme une feuille consumée par les flammes. N’être plus que cendres. Éparpillées au vent de l’illusion.
Dans un sursaut, je me suis dit qu’il fallait rompre. Le charme maléfique et pernicieux qui m’envoûtait. Je devais échapper à ce qui me possédait. Malgré moi. Contre moi.
C’est précisément ce que j’ai fait.
Parce que je ne voyais pas. D’autre solution.
Personne ne m’en a proposé.
Ange déchu ou créature démoniaque ? Suceuse de sang ou d’autre chose. Je n’en sais trop rien. En revanche, je sais. Qu’au fil du temps, elle m’a vidé. Pas seulement de ma substance vitale. De moi-même. Sous l’emprise d’une magie noire, je me suis laissé enfermer. Dans un jeu malsain. Un double jeu. Dont j’ignorais l’existence.
Encore plus les règles. Changeantes. Au gré des fantaisies de cette goule…
Comment s’évader de ce qu’on ignore ?
Le plus grand talent du diable est de faire croire qu’il n’existe pas.
Je confirme.
Mais s’il pousse trop loin son avantage, il prend un risque.
Rendre notre douleur si insupportable qu’elle nous réveille. Les yeux ouverts, on le voit alors. Tel qu’il est. Et on réalise qu’on ne peut s’en dispenser.
De cet exorcisme.
Je ne suis pas fan des bondieuseries. Pourtant il est tellement plus simple. De croire en un dieu. Qu’en l’être humain. Car les espoirs qu’entretient l’un ne sont pas vérifiables de notre vivant. Et, que je sache, je n’ai jamais entendu parlé de réclamations.
Ni de service après-vente.
Faillibles, hésitants, contradictoires. Nous le sommes tous. Tant que nous assumons nos actes. Nos propos. Ce qu’on laisse supposer. Ce qu’on donne à croire.
Non. Je ne voyais pas d’autre solution.
Il n’y avait pas de recette.
J’ai du l’inventer.
Y mettre le seul ingrédient dont je disposais.
La vérité. Toute nue.
Ne rien ajouter.
Faire mijoter. Le temps nécessaire.
Servir froid.
Pas besoin de la goûter.
J’en connais parfaitement la saveur.
D’autres moins.
Beaucoup moins.
Voire pas du tout.
Ça fera peut-être du dégât.
Mais ce n’est pas moi.
Qui réglerais la note.
Pas cette fois-ci.
Ça changera.
Sans rien changer.
Bien au contraire.
À mon espérance.
De pouvoir à nouveau.
Rêver.

« Le meilleur moyen d’échapper à l’enfer, c’est de tendre un miroir au diable. »
Léo Myself

Publicités
Cet article a été publié dans MÉTÉO INTÉRIEURE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’exorcisme

  1. Arnaud dit :

    Il ne faut pas être superstitieux, ça porte malheur….
    La vérité est en nous, à nous seul de la voir… ou pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s