Parce que je le vœux bien

LIONEL BONHEUR SVP 2(CILIA) -01-2016J’ai attendu. Un mois entier. Pour voir la gueule de cette nouvelle année.
Servi. Au delà de mes attentes. De mes craintes. Ou de mes espoirs.
2015 avait passé la main sur une hécatombe de masse. Son successeur débutait avec un flingage ciblé. Les Michel, David, Lemmy, Pierre, Paul, Jacques et autres Edmonde n’auront qu’à peine eu le temps de déflorer leur calendrier tout neuf.
Sans parler de tous ces anonymes. Effacés sans laisser de trace. C’est vrai, il y a mieux. Mais il reste encore 11 mois. Pour inverser la tendance.
Bien sûr, on ne pourra rien contre les disparitions qui nous affectent.
Contre les horreurs qui nous indignent. Contre la misère. Le malheur. La désespérance. Sauf si on a envie.
Que la vie soit plus belle. Que celle que l’actualité semble nous promettre.
Sauf si on a le courage. D’être soi.
Sincère. Dénué des mensonges qu’on nous apprend. Jusqu’à ce qu’ils deviennent une seconde nature.
Retrouvons la première. Celle qui est faite de simple vérité. D’authenticité sans apparat. De relations sans tricherie.
Ça peut sembler difficile. A-t-on le choix ? Peut-on continuer ? Comme si de rien n’était.
À jouer. Avec les autres. Avec leur innocence. Leur crédulité.
À faire semblant d’éprouver de bons sentiments qui n’ont que l’apparence. De ce qui nous arrange de croire.
Affronter le réel n’est pas s’y soumettre. Apprendre de nos peurs n’est pas être couard. Considérer la différence n’a rien d’une faiblesse.
À quoi ça sert ? De souhaiter bonne santé à une parente presque centenaire dont on n’espère que l’héritage ? Et « plein de bonheur » à des personnes qui ne nous ont apporté que souffrance et désillusion ? Et du succès à ceux qu’on voudrait voir trébucher pour prendre leur place ?
Donner des sourires, distribuer de la joie, répandre de la légèreté, faire de la générosité un mot d’ordre et de la franchise une règle, ne rien céder de nos convictions mais accueillir les opinions différentes comme autant d’enrichissements, reconnaître la souffrance ancienne dans un mensonge pieux, déceler l’amour sous la moindre contradiction, accorder sa confiance en acceptant d’être trompé, ne jamais rien regretter et toujours espérer.
Voilà ce que je souhaite, ce que je vous souhaite, pour les mois, les années qui nous attendent.
Soyez vous, soyons humbles, n’évitons pas la réalité tout en aspirant à un monde meilleur. Ça tient à peu. À nous.
À notre capacité au bonheur.
Soyez-en persuadés.
Parce que vous le valez bien.
Et que je le vœux bien aussi.
Bonne année.
Autant que vous le pouvez.

« Quand le pouvoir de l’amour aura pris le pas sur l’amour du pouvoir, alors le monde changera. Jimi Hendrix. »

Léo Myself

Cet article, publié dans MÉTÉO INTÉRIEURE, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s