À consumer sans modération

CONSUMER SANS MODÉRATIONSven Mary, l’avocat belge de Salah Abdeslam, aurait déclaré à son propos, il y a quelques temps :  » Un petit con, à l’intelligence d’un cendrier vide ».
Du coup, je me suis interrogé sur le QI d’un cendrier plein…
Si je voulais me la jouer solidaire de ces réceptacles passifs, et donc innocents, de mon addiction tabagique, je cloperais encore plus pour élever leur niveau intellectuel… Bien que, vu ma consommation du moment, je les crois déjà capables de battre à plate couture le tenant du titre de Questions pour un Champion !
Mais finalement, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes : les baveux (surnom des avocats époque Audiard – le père) bavent, les fumeurs tirent comme des dingues sur leur cibiche (encore Audiard), répandent leurs cendres un peu partout histoire que n’importe lequel de leurs récipients usuels puisse prétendre au bac avec mention et les cigarettiers se frottent les mains d’être assimilés à des cours de soutien…
Oui, tout va d’autant mieux que pendant ce temps-là, l’état se remplit les poches en prélevant sa dîme sur un produit dont il nous explique la dangerosité pour notre santé.
À quand un impôt sur le cyanure, l’acide chlorhydrique, le dioxyde de carbone, la météo qui déconne et l’eau qui monte à crues débridées à la vitesse d’un cheval au galop…
Bien heureusement, nous restons, pour le moment, à l’abri d’une taxe qui n’épargnerait que peu d’entre nous : la CGSLC (Cotisation Généralisée Sur La Connerie).
Dommage, le gisement paraît inépuisable… Nos dirigeants craignent, probablement, pour leur immunité. Qu’elle ne soit pas de taille à les abriter de cette déferlante qui semble inarrêtable. Je ne peux pas leur donner tort.
Quand on voit ce qu’on voit, qu’on entend ce qu’on entend, on a plutôt raison de s’empêcher de penser ce qu’on aimerait penser. Nom d’une pipe.
Propos fumeux, c’est possible.
Mais au moins, avec une pipe, on choisit de quoi se bourrer le foyer.
Autre évidence, je comprends pourquoi fumer est interdit par l’islam radical : seulement une ou deux clopes suffiraient à rendre leurs « ash tray » (ça fait cultivé, l’anglais, voire intellectuel…) plus intelligents qu’un kuffar de base…
Au fait, j’ai joué au Trivial Pursuit avec le mien.
De cendrier benêt.
Sans mégoter, je lui ai mis une branlée dont il ne s’est pas relevé.
Paix à ses cendres.
 « S’il n’y a pas de fumée sans feu, peut-il y avoir un pompier sans incendie ? Je dirais oui, tant qu’il est pompier bon œil… »
Léo Myself

Publicités
Cet article, publié dans MÉTÉO INTÉRIEURE, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s